Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
Edito
Retour
Pierre-Antoine Coutant
Le 11 mai 2019

Le Monde change

Coup sur coup nos professions viennent de perdre deux figures illustres que nous connaissions tous et auxquelles l’AFSI a tenu à rendre un dernier hommage : Jean-Pierre Beauviala et William Flageollet.

Tout d’abord c’est avec une immense tristesse que notre communauté sonore a appris la disparition de Jean-Pierre Beauviala.

Au fil des ans le ronronnement du chat qui avait su rester discret à nos oreilles, s’est peu à peu glissé entre nos doigts dans une relation tantôt affective, tantôt admirative, tantôt carrément passionnelle pour certains d’entre nous.

Depuis l’éviction des Nagra à bande nous étions orphelins et parfois même jaloux des astucieuses et atypiques caméra Aaton. Et puis Jean-Pierre a eu l’intelligence de se pencher, comme une fée ou un magicien aurait pu le faire, sur notre solitude matérielle. Tous nos voeux ont alors été exaucés et la plupart d’entre nous partageons désormais notre vie avec notre Cantar. Ce n’est pas une Cantatrice, puisqu’il reste muet, mais il n’en est pas moins pourvu de nombreux talents, à cheval entre la technique et l’artistique. Autant dire artisan et humain comme l’était son inventeur.

Pour sûr nous n’oublierons pas sa vision et ses traits de génie quand nous déclencherons notre enregistreur, même si tout ne tourne plus aussi rond qu’avant.

Puis William Flageollet nous a quitté. Nous devions préparer avec lui le prochaine ciné club. Il devait nous raconter son expérience sur l’enregistrement et le mixage des musiques de « Autour de minuit ».

C’était un excellent mixeur musique qui est passé au mixage cinéma pendant la période « audi Sarde »… 30 ans de collaboration rapprochée avec Claude Villand et Jean-Paul Loublier dans ce « petit » studio mythique. Il nous a beaucoup fait voyager… Londres, Sophia, la Macédoine… où il enregistrait moult musiques de films, soit en allant sur place, soit via internet. Son travail a été récompensé par deux Césars et de nombreuses nominations.

William a aussi été un des initiateurs de l’AFSI avec le regretté François Groult. Il a par ailleurs beaucoup aidé la jeune génération, c’était un précurseur sur Protools et il avait une expérience inégalée à ce jour. Il se plaisait à raconter qu’il était en cabine quand Gainsbourg a enregistré « je t’aime moi non plus ».

Jean-Pierre et William, chacun a leur manière, ont marqué leur époque. Le monde change mais ils resteront pour nous une référence.

Pierre-Antoine Coutant & Thierry Lebon.

Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
Edito
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Faisons le pari d’une année 2019 positive et exigeante.

Faisons le pari d’une année 2019 positive et exigeante.

Une nouvelle année commence, et avec elle un nouveau calendrier. Pour autant cette remise à zéro...

Pierre-Antoine Coutant
5 janvier 2019
L'AFSI EST A VOUS!

L'AFSI EST A VOUS!

En ce début d'année, l'AFSI est en pleine effervescence. Après le micro-salon, la participation...

David Rit
26 février 2019
L’AFSI s’engage

L’AFSI s’engage

Sans tambour ni trompette, mais avec enthousiasme et volontarisme le conseil d’administration de...

Pierre-Antoine Coutant
23 juin 2019
Un beau programme pour cette fin d'année !

Un beau programme pour cette fin d'année !

Après l’atelier sur les HF numériques et notre présence aux salons (IBC et SATIS), l’automne se...

Laure-Anne Darras
13 novembre 2018
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus