Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>
Retour
Olivier Le Vacon
Le 17 mars 2019
Festival CINÉMA DU RÉEL

Festival CINÉMA DU RÉEL

FILMS DOCUMENTAIRES DU 15 AU 24 MARS

En dehors des compétitions françaises et étrangères :

- Des film de Kevin Jerome Everson. Kevin Jerome Everson est né en 1965 à Mansfield, dans l’Ohio. Depuis les années 1980, il a réalisé de nombreux courts métrages et neuf longs, pour la plupart basés sur la captation ou la mise en scène des gestes, attitudes et postures de la classe ouvrière noire américaine.

- Une sélection  "Fabriquer le cinéma" qui va proposer de « regarder les cinéastes au travail, dans l’intimité de la création et du cinéma en train de se faire » (A.K de Chris Marker, Un tournage à la campagne d’Alain Fleischer, Brisseau, 251 rue Marcadet de Laurent Achard, La Fabrique du Conte d’été de Jean-André Fieschi et Françoise Etchegaray, Où gît votre sourire enfoui ? de Pedro Costa, Scénario du film Passion de Jean-Luc Godard, Vidéolettres de Robert Kramer et Stephen Dwoskin, Misère au borinage d’Henri Storck et Joris Ivens…). http://www.cinemadureel.org/section/fabriquer-le-cinema-2019/?film_year=2019&edition_slug=2019

Compétition française longs métrages

A ROSA AZUL DE NOVALIS (THE BLUE FLOWER OF NOVALIS) de Gustavo Vinagre, Rodrigo Carneiro (Brésil)

BEWEGUNGEN EINES NAHEN BERGS (MOVEMENTS OF A NEARBY MOUNTAIN) de Sebastian Brameshuber (Autriche)

CAMPO de Tiago Hespanha (Portugal)

DIZ A ELA QUE ME VIU CHORAR (LET IT BURN) de Maíra Bühler (Brésil)

HAMADA d’Eloy Domínguez Serén (Suède, Norvège, Danemark)

LAST NIGHT I SAW YOU SMILING de Kavich Neang (Cambodge, France)

LEARNING FROM BUFFALO de Rima Yamazaki (États-Unis)

LOS SUEÑOS DEL CASTILLO (DREAMS OF THE CASTLE) de René Ballesteros (Chili, France)

SHELTER – FAREWELL TO EDÉN d’Enrico Masi (Italie, France)

LA STRADA PER LE MONTAGNE (THE WAY TO THE MOUNTAINS) de Micol Roubini (Ukraine, Italie)

TAURUNUM BOY de Dušan Grubin, Jelena Maksimovíc ( Serbie)

UNA CORRIENTE SALVAJE (A WILD STREAM) de Nuria Ibañez Castañeda (Mexique)

WALDEN de Daniel Zimmermann (Suisse)

WAN MEI XIAN ZAI SHI (PRESENT.PERFECT.) de Shengze Zhu (Chine)

Compétition internationale longs métrages

AMARA de Pierre Michelon (115’ / France)

BERLIN BASED de Vincent Dieutre (90’ / France)n

LE BON GRAIN ET L’IVRAIE de Manuela Frésil (94’ / France)

BRISE-LAMES d’Hélène Robert, Jérémy Perrin (68’ / France)

CAPITAL RETOUR de Léo Bizeul (69’ / France)

FORBACH SWING de Marie Dumora (110’ / France)

GREEN BOYS d’Ariane Doublet (71’ / France)

ICI JE VAIS PAS MOURIR d’Edie Laconi et Cécile Dumas (70’ / France)

NIBLOCK’S SOUND SPECTRUMS – WITHIN INVISIBLE RIVERS de Thomas Maury (110’ / France)

NOFINOFY de Michaël Andrianaly (73’ / France, Madagascar)

PARIS STALINGRAD d’Hind Meddeb, Thim Naccache (88’ / France)

SANKARA N’EST PAS MORT de Lucie Viver (110’ / France)

Compétition française courts-métrages

ALTÉRATIONS / KÔ MUROBUSHI de Basile Doganis (France)

DANS L’ŒIL DU CHIEN de Laure Portier (France, Belgique)

L’IMMEUBLE DES BRAVES de Bojina Panayotova (France)

MADAME BAURÈS de Mehdi Benallal (France)

PAY-LESS MONUMENT de Théodora Barat (France)

LA PLAGE D’ESMERALDAS de Patrice Raynal (France)

PRESQUE UN SIÈCLE de Pascale Bodet (France)

SALESSE de Geoffrey Chambord (France)

TOUT CE QUI A UNE FORME EST APPELÉ À DISPARAÎTRE de Pierre Carniaux (France)

TSUMA MUSUME HAHA d’Alain Della Negra, Kaori Kinoshita (France)

Compétition internationale courts-métrages

ALTIPLANO de Malena Szlam (Canada)

BLUE BOY de Manuel Abramovich (Allemagne, Argentine)

DAVID AND THE KINGDOM de Brian Paccione, Woodrow Travers (États-Unis)

LABOUR/LEISURE de Jessica Johnson, Ryan Ermacora (Canada)

LOS QUE DESEAN (THOSE WHO DESIRE) d’Elena López Riera (Suisse, Espagne)

PARSI d’Eduardo Williams, Mariano Blatt (Argentine, Suisse, Guinée-Bissau)

PART ONE: WHERE THERE IS A JOYOUS MOOD, THERE A COMRADE WILL APPEAR TO SHARE A GLASS OF WINE de Rosalind Nashashibi (Royaume-Uni)

THIS SIDE OF HISTORY de John Hulsey (États-Unis)

VIVIR ALLI NO ES EL INFIERNO, ES EL FUEGO DEL DESIERTO. LA PLENITUDO DE LA VIDA, QUE QUEDO AHI COMO UN ARBOL (LIVING THERE IS NOT HELL, IT IS THE FIRE OF THE DESERT. THE PLENITUDE OF LIFE THAT STAYED THERE LIKE A TREE) de Javiera Véliz Fajardo (59’ / Chili, Brésil)

- et beaucoup d'autres sections ou séances spéciales.

Mon petit conseil : 2 films de Sergei Loznitsa dont le formidable "Maïden".

Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
Montage Mixage Post Production TOURNAGE Broadcast
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Les artisans de la postproduction sonore prennent la parole

Les artisans de la postproduction sonore prennent la parole

L’Association des mixeurs (ADM), l’Association française du son à l’image (AFSI) et...

Thierry Lebon
19 novembre 2016
THE SOUND OF STORY

THE SOUND OF STORY

CES 3 JOURS DE CONFÉRENCES SE DÉROULENT PENDANT LE FESTIVAL DE BRIGHTON.

 



Bringing together...

Olivier Le Vacon
9 novembre 2016
LA POSTPRODUCTION SON TIRE LE SIGNAL D'ALARME

LA POSTPRODUCTION SON TIRE LE SIGNAL D'ALARME

Cette date n'était pas le fruit du hasard, puisqu'elle précédait de 48 heures la réunion...

Thierry Lebon
22 décembre 2016
Rencontres Maths-Industrie  : RMI - Acoustique numérique et signal audio

Rencontres Maths-Industrie : RMI - Acoustique numérique et signal audio

Rencontres Maths-Industrie : Acoustique numérique et signal audio 

INSCRIPTIONS

Programme...

François de Morant
25 janvier 2017
CE : distorsions de concurrence dans le cinéma

CE : distorsions de concurrence dans le cinéma

Les Etats européens ont en effet des politiques d'aide fiscale très variables, se disputant...

William Flageollet
11 juin 2012
Imm sound ou Dolby Atmos ?

Imm sound ou Dolby Atmos ?

Dolby a donc ACHETÉ le procédé Imm sound, démontré il y a quelques mois à Barcelone......ce...

Thierry Lebon
22 août 2012
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus