Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>
Retour
François DE MORANT
10 mai 2012

Communiqué de l'AFSI sur l'extension des conventions collectives du cinéma

 

Paris, le 10 mai 2012 

 

Alors que le CNC rend compte d'une production cinématographique en 2011 nettement en hausse par rapport aux années antérieures avec 272 films agréés, soit 11 de plus qu'en 2010, l'AFSI, constatant une inacceptable dégradation des conditions de travail, accentuée par une dérégulation systématique du secteur, appelle de ses voeux l'établissement d'une convention collective de la production cinématographie applicable et acceptable par tous.

L’AFSI, partie prenante avec l’inter-association des techniciens du cinéma des discussions et débats lors des négociations entre syndicats de salariés et syndicats de producteurs, a décidé en date du 12 avril 2012, lors de son assemblée générale annuelle, de soutenir le texte de la convention collective de la production cinématographique signé par un syndicat de producteurs, l'API, et cinq syndicats de salariés représentatifs des salariés de nos professions, SPIAC-CGT, SFR-CGT, SNTPCT, FO et CFTC. Elle rejoint ainsi les autres associations professionnelles du secteur qui ont validé ce choix.

L’AFSI considère qu'une convention collective étendue permettra d’assainir les relations employeurs / salariés dans la production cinématographique.

L’AFSI s'oppose fermement à une convention collective, telle que certains syndicats de producteurs voudraient l'imposer, dont les conditions dérogatoires représenteraient en réalité la majorité des films produits.

Enfin, de par le caractère intermittent des professions cinématographiques et la précarité qui en découle, l’AFSI rappelle que les salariés assument déjà individuellement une partie des risques et de la pression économique du cinéma. Aller au-delà de cette précarité ne peut être la solution pour pérenniser un secteur économique aussi stratégique que d'avenir. Les conséquences seraient contre productives en initiant lentement mais immanquablement la perte d’un savoir-faire des techniciens français reconnu dans le monde entier.

L’AFSI interpelle donc le Ministère du Travail : il faut que cet accord soit étendu.

L'AFSI et l'ensemble de ses membres techniciens, tous passionnés par leur travail, et professionnels reconnus, affirment leur soutien à la production cinématographique française et souhaitent que chacun puisse vivre convenablement et équitablement de son métier.

Vive le cinéma !

 

 

                                                                                                                    

0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Enquête contrats de travail 2020: Les résultats

Enquête contrats de travail 2020: Les résultats

En juillet 2020, L'Afsi relayait sur son site une enquête sur les pratiques en cours concernant...

David RIT
6 mai 2021
Étude - Discrimination et micro-agressions en studios d’enregistrement

Étude - Discrimination et micro-agressions en studios d’enregistrement

La réputation de l’AFSI dépassant nos frontières, voici qu’on nous écrit du Canada… pour nous...

Pierre BEZARD
25 avril 2021
Nouveau guide des préconisations des CCHSCT Cinéma et Audiovisuel

Nouveau guide des préconisations des CCHSCT Cinéma et Audiovisuel

L’AFSI vient de recevoir la dernière version du «Guide de préconisation de sécurité sanitaire...

Pierre BEZARD
11 avril 2021
Une cellule anti Harcèlement pour la culture

Une cellule anti Harcèlement pour la culture

Traiter le viol, le harcèlement sexuel, les violences sexistes et sexuelles, et toute forme...

Pierre-Antoine COUTANT
13 février 2021
Une pétition pour le poste de 2d assistant son

Une pétition pour le poste de 2d assistant son

L'Afsi et les syndicats de salariés (Sntpct et Spiac) lancent une pétition pour appuyer leur...

David RIT
13 février 2021
INFORMATION IMPORTANTE concernant la FORMATION

INFORMATION IMPORTANTE concernant la FORMATION

Le DIF devient le CPF….De quoi parle t on ?De la monétisation des droits de formations.Le DIF ou...

Eric TISSERAND
17 décembre 2020