Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>

Vie pro

Retour
François de Morant
Le 10 mai 2012

Communiqué de l'AFSI sur l'extension des conventions collectives du cinéma

 

Paris, le 10 mai 2012 

 

Alors que le CNC rend compte d'une production cinématographique en 2011 nettement en hausse par rapport aux années antérieures avec 272 films agréés, soit 11 de plus qu'en 2010, l'AFSI, constatant une inacceptable dégradation des conditions de travail, accentuée par une dérégulation systématique du secteur, appelle de ses voeux l'établissement d'une convention collective de la production cinématographie applicable et acceptable par tous.

L’AFSI, partie prenante avec l’inter-association des techniciens du cinéma des discussions et débats lors des négociations entre syndicats de salariés et syndicats de producteurs, a décidé en date du 12 avril 2012, lors de son assemblée générale annuelle, de soutenir le texte de la convention collective de la production cinématographique signé par un syndicat de producteurs, l'API, et cinq syndicats de salariés représentatifs des salariés de nos professions, SPIAC-CGT, SFR-CGT, SNTPCT, FO et CFTC. Elle rejoint ainsi les autres associations professionnelles du secteur qui ont validé ce choix.

L’AFSI considère qu'une convention collective étendue permettra d’assainir les relations employeurs / salariés dans la production cinématographique.

L’AFSI s'oppose fermement à une convention collective, telle que certains syndicats de producteurs voudraient l'imposer, dont les conditions dérogatoires représenteraient en réalité la majorité des films produits.

Enfin, de par le caractère intermittent des professions cinématographiques et la précarité qui en découle, l’AFSI rappelle que les salariés assument déjà individuellement une partie des risques et de la pression économique du cinéma. Aller au-delà de cette précarité ne peut être la solution pour pérenniser un secteur économique aussi stratégique que d'avenir. Les conséquences seraient contre productives en initiant lentement mais immanquablement la perte d’un savoir-faire des techniciens français reconnu dans le monde entier.

L’AFSI interpelle donc le Ministère du Travail : il faut que cet accord soit étendu.

L'AFSI et l'ensemble de ses membres techniciens, tous passionnés par leur travail, et professionnels reconnus, affirment leur soutien à la production cinématographique française et souhaitent que chacun puisse vivre convenablement et équitablement de son métier.

Vive le cinéma !

 

 

                                                                                                                    

0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Nouvelles du front social

Nouvelles du front social

Nouvelles du front socialLe 15 octobre dernier le SPIAC organisait une rencontre avec les...

Pierre Gauthier
29 novembre 2018
ÉTAT DES LIEUX du montage son

ÉTAT DES LIEUX du montage son

Voici l'analyse des résultats, faite par le Bureau Montage,  du QCM diffusé fin 2016 auprès des...

Laure-Anne Darras
15 novembre 2018
Annonce de la grève du 16 janvier

Annonce de la grève du 16 janvier

La presse en parle !!

Préavis de grève pour la postproduction du son

La journée du 16 janvier...

Eric Tisserand
9 janvier 2018
Grève de la post-production son du 16 janvier 2018

Grève de la post-production son du 16 janvier 2018

APPEL AU SOUTIEN de la première journée de grève des monteurs son et des mixeurs

le mardi 16...

9 janvier 2018
Ingenieurs du son tournages et mixages dans le broadcast...

Ingenieurs du son tournages et mixages dans le broadcast...

Chers amisVous êtes ingénieur du son en tournage ou en mixage dans le Broadcast,ce message est...

Xavier Dreyfuss
3 juin 2017
Compte rendu réunion interassociation CST 28 septembre 2016

Compte rendu réunion interassociation CST 28 septembre 2016

CR CST-interassociations du 28/09/2016

A la demande d’Eric Vaucher de la CST les associations...

Thierry Lebon
10 octobre 2016
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus