Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>
Retour
Thierry Lebon
13 décembre 2017
Le CNC réforme son agrément des films

Le CNC réforme son agrément des films

Le CNC réforme son agrément des films pour pousser leur relocalisation en France

Le CNC (Centre national du cinéma et de l’image animée) a annoncé ce 5 décembre une réforme de l’agrément des films qui permet aux producteurs d’accéder au soutien automatique et à plusieurs de ses aides pour un montant annuel de 160 millions €. Objectif : la relocalisation en France des dépenses et des tournages

Présentée par sa présidente Fédérique Bredin comme « une réforme majeure pour le cinéma français », celle-ci modifie le système de points en prenant en compte, « de manière très significative », la localisation du tournage des films. « Cette réforme, ajoute Frédérique Bredin, va permettre de renforcer encore le mouvement de relocalisation des productions, déjà très engagé, grâce aux nouvelles mesures du crédit d’impôt ». Dans son calcul de l’aide automatique (60 M€ en 2016), le CNC ne se contentera plus de s’assurer que quelques postes clefs de la fabrication du film sont occupés par des Français ; il la déterminera en fonction des dépenses réalisées en France pour toutes les équipes (que les salariés soient français ou ressortissants de l’Union).

>>>Lire l'article Media box complet ICI

 

« C'est une réforme majeure pour le cinéma français. Il était important de moderniser notre système de soutien, de lui donner plus de souplesse et de renforcer sa dimension artistique», déclare Frédérique Bredin, Présidente du Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC).

L' "agrément" permet aux producteurs d'accéder au soutien automatique, c'est aussi la porte d'entrée pour prétendre aux aides du CNC. Ce système s'appuie sur un barème de points précis selon lequel plus un film recueille de points, plus il génère de soutien automatique pour son producteur. Créé en 1959, ce compte de soutien est une véritable spécificité du système français, qui permet à un film de générer du soutien en fonction du nombre d'entrées en salles, des ventes aux chaînes de télévision (depuis 1986) et des ventes vidéo (depuis 1993).

>>>Lire l'article complet CNC ICI

1 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Tests Covid-19 et productions

Tests Covid-19 et productions

Message du SNTPCT aux travailleur·se·s :COVID 19 : Les productions ne peuvent exiger des...

Laure-Anne Darras
23 septembre 2020
Fiche de compétences référent.e Covid

Fiche de compétences référent.e Covid

Nous relayons ici un message de Film Paris Région :Depuis la crise sanitaire liée à la pandémie...

Pierre Bézard
17 septembre 2020
Des chercheurs créent une IA capable de s'occuper du sound design d'un film

Des chercheurs créent une IA capable de s'occuper du sound design d'un film

Des chercheurs ont créé un programme automatisé visant à analyser le mouvement dans des...

Thierry Lebon
17 août 2020
Hommage à Matthieu Mangematin

Hommage à Matthieu Mangematin

Le 12 avril dernier,en plein confinement, Thomas Guytard nous apprenait le décès la veille de...

David Rit
13 août 2020
Création du poste d'assistant·e monteur·se son cinéma

Création du poste d'assistant·e monteur·se son cinéma

Rappel : dans la convention collective de la production cinématographique, seul existait le...

Laure-Anne Darras
30 juillet 2020
La FNCF alerte sur la situation économique des cinémas

La FNCF alerte sur la situation économique des cinémas

Pour la Fédération, il est urgent que le gouvernement acte un refinancement des salles pour...

Thierry Lebon
28 juillet 2020
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus