Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>
Retour
Jean Casanova
Le 16 novembre 2013
Financement du cinéma d'auteur

Financement du cinéma d'auteur

Partant du constat d'une bipolarisation des financements entre le cinéma dit « d'auteur » et l'autre cinéma dit « de marché », causée d'une part par les modes de financement des chaînes de télévision, d'autre part par les modes de distribution des grands groupes comme Gaumont, MK2 et Pathé, bipolarisaion accentuée par un CNC n'ayant pas pris les mesures nécessaires pour contre balancer ceci, un groupe de travail * comprenant producteurs, réalisateurs et techniciens s'est réuni pendant deux mois pour proposer certaines solutions qui permettraient de mieux financer les films d'auteur.

Après une analyse détaillée de la situation des conditions de pré production avec les aides du CNC et l'investissement des chaînes, de production (notant l'impact négatif de la convention collective mais oubliant au passage que l'Annexe III entérine de fait les habitudes précédentes de sous financement avec des salaires de techniciens réduits de 20 à 45 % selon les postes), et de distribution, ce groupe de travail propose plusieurs pistes. Entre autres :

  • une meilleure répartition des recettes du fond de soutien et des aides sélectives du CNC,
  • un réajustement du crédit d'impôt,
  • une pérennisation et sanctuarisation de l'exception culturellle,
  • une révision des cachets d'acteurs pour un cinéma dit « solidaire »,
  • des obligations de diffusions et d'investissements des chaînes de TV, particulièrement  les chaînes publiques en faisant de celles-ci un canal privilégié soumis à un régime coercitif pour le cinéma d’auteur,
  • et un meilleur contrôle des recettes d'exploitation.

Le groupe de travail aborde peu – faute de temps ? – le sujet de l'exploitation des films d'auteur et pas du tout celui de son audience et de son rapport au public. En filigrane se pose la question de savoir si c'est vraiment à l'État de financer la culture en général, le cinéma d'auteur en particulier.

* ce groupe était composé de : Julie Bertuccelli, Laurent Cantet, Pascale Ferran, Héléna Klotz, Katell Quillévéré et Pierre Schoeller (réalisateurs) ; Caroline Champetier ou Eric Guichard (chef-opérateur), Tom Harari (chef-opérateur), Arnaud Roth ou Thierry Flamand (chef-décorateur), Christophe Jeauffroy (directeur de production), Benoit Alavoine (chef-monteur), Samuel Aïchoun (mixeur) ; et Alain Attal (les productions du Trésor), Mathieu Bompoint (Mezzanine Films), Bénédicte Couvreur (Hold-Up Films), Patrick Sobelman (Agat Films et Cie), David Thion (Les Films Pelléas), Edouard Weill (Rectangle Productions).

Documents
icoPaperclip32Dark groupe_cnc_real-tech-prod.pdf
Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
Montage Mixage
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Le cri du Patchwork : Une zoologie sonore thématique du monde contemporain.

Le cri du Patchwork : Une zoologie sonore thématique du monde contemporain.

Une des émissions de FRANCE MUSIQUE  qui propose un collage, un montage, une zoologie sonore du...

Olivier Le Vacon
11 juin 2018
Questionnaire sur la description des ambiances sonores

Questionnaire sur la description des ambiances sonores

Ce questionnaire s’insère au sein d’une démarche de recherche globale qui s’intéresse aux...

Thierry Lebon
17 janvier 2019
TËNK A 2 ANS

TËNK A 2 ANS

Le fameux site de documentaire de création fête ce WE ses 2 années.Une promotion pour...

Olivier Le Vacon
14 juillet 2018
Christine Petit, la science à l’écoute

Christine Petit, la science à l’écoute

Sur France-Culture dans l'émission " LA MÉTHODE SCIENTIFIQUE ", grand entretien avec Christine...

Olivier Le Vacon
20 septembre 2018
La chaine du son au cinéma et à la télévision

La chaine du son au cinéma et à la télévision

Lucien Balibar chef opérateur son et membre de l'AFSI publie aux édition DUNOD "La chaine du son...

Michel Casang
10 février 2015
ÉCOUTER LE CINÉMA

ÉCOUTER LE CINÉMA

Nombreuses interviews d' "acteurs du son" tournage, montage, mixage, bruitage.....Le dernier N°...

Olivier Le Vacon
3 novembre 2018
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus