Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>
Retour
Thierry LEBON
22 mars 2020
Épidémie de Covid-19 : comment les médias s’organisent

Épidémie de Covid-19 : comment les médias s’organisent

Examens de santé et désinfections du matériel

Comment faire pour envoyer des équipes dans les zones touchées par le virus ? « Quand une équipe part dans un cluster (foyer d’infection, NDLR), explique Christophe Tortora, elle passe voir le service médical au préalable, pour vérifier qu’elle est apte. Nous n’envoyons pas sur zone des personnes atteintes d’asthme, des diabétiques, ou des gens fortement d’enrhumés, afin d’éviter le plus de risques possibles. Les médecins du travail de France Télévisions sont entièrement mobilisés du matin jusqu'au soir. » Certains employés ont été mis en quarantaine, soit parce qu’ils sont passés par l’Assemblée nationale, soit parce que leur enfant, de retour de vacances, a pu séjourner dans une zone à risque. Des cas suspects ont été identifiés ces derniers jours et les salariés ont été pris en charge et confinés. Quant au matériel, il est désinfecté après utilisation et avant le retour dans les locaux. « Ça ne sert à rien de ramener le virus à l'intérieur de France Télévisions, les équipes sont dotées des lingettes désinfectantes pour les caméras. Nous n’utilisons plus non plus de micros-cravates, car ils se positionnent trop près de la bouche de l'interlocuteur. Nous leur préférons donc le DO21, un petit micro que l'on désinfecte après utilisation. Ce sont des mesures très importantes pour garantir la sécurité de tous.

Du côté de Radio France, les premières mesures ont été prises par le groupe après l’apparition des zones rouges en Italie. Il fallait, dans un premier temps, « que tout déplacement soit signalé auprès de la présidence ou du secrétariat général de l’information de Radio France ». Si les quarantaines de certains des reporters partis dans le nord de l’Italie ont pris fin, des procédures ont été instaurées pour les journalistes qui doivent se rendre dans les clusters français. « Le journaliste doit passer pas l'infirmerie, on lui fournit un kit avec des gants, un masque, du gel hydroalcoolique. Avant tout départ, mon adjoint ou moi regardons quels peuvent être les risques, nous parlons avec le journaliste et lui donnons des consignes de sécurité ». Des exemples ? « Ne pas toucher la main des gens qu'ils peuvent considérer comme étant malade », ou « faire les interviews en se tenant sur le côté pour ne pas recevoir de postillons sur la figure ».

Extrait d'article tiré des infos INA   (Xavier Eutrope)

L'article complet ICI

0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Atelier Phase - résultats du sondage

Atelier Phase - résultats du sondage

Sondage sur les pratiques de tournageActuellement, des membres de l’AFSI préparent un atelier...

Dimitri KHARITONNOFF
17 juin 2021
CLARITY M de TC Electronic pour vos mesures

CLARITY M de TC Electronic pour vos mesures

TC ELECTRONICSCLARITY M (5.1 ou stéréo)Le Clarity M est un analyseur de niveaux de mixage, 5.1...

Ivan Paulik
13 décembre 2020
Les accessoires pour pose HF "Viviana"

Les accessoires pour pose HF "Viviana"

A la Cine Boutique chez TSF vous trouvez depuis peu les accessoires de pose HF "Viviana". Les...

Yves CAPUS
19 août 2020
Sortie du manuel du Cantar X3 v3.2 en français

Sortie du manuel du Cantar X3 v3.2 en français

Aaton a mis en ligne en mai 2020 la dernière documentation du Cantar X3, v3.2 en version...

Pierre BEZARD
30 juillet 2020
Comprendre les fichiers 32 bits flottants

Comprendre les fichiers 32 bits flottants

A la lecture d'un article publié par Sound Devices sur la généralisation du format 32 bits...

François DE MORANT
18 avril 2020
Épidémie de Covid-19 : comment les médias s’organisent

Épidémie de Covid-19 : comment les médias s’organisent

Examens de santé et désinfections du matérielComment faire pour envoyer des équipes dans les...

Thierry LEBON
22 mars 2020