Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>
Retour
Pierre BEZARD
3 février 2021
Adieu groupes électrogènes, bonjour super batteries ?

Adieu groupes électrogènes, bonjour super batteries ?

Depuis le 1er septembre 2020, les groupes électrogènes d’une puissance égale ou inférieure à 10kW sont interdits dans Paris pour les tournages (détails ici). Cette mesure n’est pas sans soulever un vrai débat, les groupes électrogènes étant devenus quasi-indispensables pour les tournages en extérieur, des besoins de l’éclairage à ceux de la cantine, en passant par la régie…

Une solution serait de passer tout ce petit monde sur batteries (à l’image des roulantes son !). Utopique ? La commission Environnement de l’AFSI a échangé avec François Roger, d’ATOHM BATTERY, qui travaille à des solutions.

1-FRANÇOIS ROGER, QUEL EST VOTRE PARCOURS ?

J’ai d’abord travaillé comme machino, puis chez un loueur de matériel lumière, avant d’être employé chez Lumex. Je connais donc bien le monde des tournages.

Je me suis intéressé à la question de l’énergie en tournage et je me suis rapproché de l’entreprise lilloise Otonohm, qui développe des batteries nouvelle génération, sans onduleur ni chargeur. Finalement, j’ai créé Atohm en mars 2020. Les premières batteries Atohm (1,380 kWh) devraient être commercialisées en juin 2021.

2-QUELLES SONT LES CARACTÉRISTIQUES DES BATTERIES QUE VOUS DÉVELOPPEZ ?

Ce sont des batteries de grande capacité. Plusieurs modèles sont à l’étude : d’abord une batterie de 1,380 kWh, puis on travaille sur une batterie de 3 kWh et finalement de 10 kWh.

Caractéristiques de la batterie de 1,380 kWh :

-batterie au lithium

-puissance moyenne de 3,5 kWh, pic possible à 5 kWh pendant 10 secondes.

-tension fournie : de 5V à 220V

-poids : 14,9 kg

-temps de recharge : 2h

-prix : 3600€ HT

-refroidissement par radiateur d’où : pas de bruit de ventilation

-température de fonctionnement : de -20°C à 45°C

-la batterie est éco-conçue : 100% réparable, elle inclut dans son prix d’achat le financement de son recyclage.

La batterie de 3 kWh pèserait 25 kg, et la batterie de 10 kWh pèserait 70 kg pour un volume d’environ 50 x 50 x 90 cm.

3-POURQUOI PENSEZ-VOUS QUE DE TELLES BATTERIES PEUVENT REMPLACER LES GROUPES ÉLECTROGÈNES SUR LES TOURNAGES ?

Un projecteur HMI (de 4 kW par exemple) a des pics de consommation supérieurs à 6 kW ; or la batterie de 10 kWh en développement pourrait fournir des pics à 20 kW ! De telles batteries seraient donc en mesure de répondre aux besoins des projecteurs les plus «gourmands». Par ailleurs, on parle ici de cas extrême, étant donné que de nombreux tournages emploient aujourd’hui des éclairages à LED qui requièrent bien moins d’énergie.

Pour la gestion au quotidien : certes ces batteries sont lourdes, et ont une autonomie limitée. Notre idée est de proposer des batteries qui sont en fait composées de plusieurs batteries plus petites : lorsque l’une d’elle est vide, on peut la remplacer sans interruption de courant et la mettre en charge. Il serait ainsi possible de tenir sur toute une journée de tournage… Pour peu que l’on ait un point de charge accessible bien sûr. Le projet est d’ailleurs de rendre possible la connexion des batteries sur une borne de recharge pour véhicule électrique.

Quant au problème du prix : on peut imaginer une location de ces batteries à la production, avec par exemple une facturation au kWh (évaluée grâce à une application qui est en développement).

De toute manière, la tendance est à l’interdiction progressive des groupes électrogènes : trop bruyants, trop polluants… Il va donc falloir trouver des solutions, et pour cela, réfléchir à nos habitudes.

Conclusion : Si des batteries comme celles développées par Atohm sont sans doute peu adaptées aux métiers du son (qui se sont depuis déjà longtemps libérés des prises secteur !), elles constituent peut-être l’avenir des tournages en extérieur. À moins que les productions ne leur préfèrent des groupes électrogènes aux éco-carburants… qui risquent de moins plaire à nos micros !

Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
TOURNAGE énergie Environnement
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Disques durs reconditionnés : pourquoi est-ce une bonne idée ?

Disques durs reconditionnés : pourquoi est-ce une bonne idée ?

Entretien avec Bruno Jacques, commercial chez Eco-disquedur.Introduction : Le matériel...

Pierre BEZARD
11 septembre 2020
Coffres-forts numériques : la commission Environnement lance son enquête !

Coffres-forts numériques : la commission Environnement lance son enquête !

Vous l'avez probablement remarqué, de plus en plus de productions ont recours à des...

Pierre BEZARD
11 septembre 2020
Une formation «Fresque du Climat» est ouverte

Une formation «Fresque du Climat» est ouverte

La CST met en place des Ateliers/formation à la fresque du climat pour comprendre les enjeux du...

Pierre BEZARD
13 avril 2021
Le CNC se met au vert !

Le CNC se met au vert !

Le CNC a présenté le 30 juin son “Plan Action !” pour l’environnement, appliqué au cinéma, à...

Pierre BEZARD
5 juillet 2021
Ecoprod devient une association

Ecoprod devient une association

Le collectif Ecoprod (Audiens, CST, Film France, Film Paris Region, Canal +, France Télévisions,...

Pierre-Antoine COUTANT
5 juillet 2021
Éco-tournage : Secoya, quézako ?

Éco-tournage : Secoya, quézako ?

Vous en avez peut-être entendu parler sur certains tournages : Secoya, c’est la première...

Pierre BEZARD
22 juillet 2021